Procédons par étapes

Modifié par Kelly Cuypers le 14/05/2012

Vous êtes convaincu par la végétalisation des façades et vous avez envie de tenter l’expérience ? Alors procédons par étapes comme suit :
© Betafence

 

Etape 1: où allez-vous planter ?

Si vous avez une préférence pour une certaine plante, accommodez le lieu de plantation aux souhaits de la plante. Est-ce que la plante préfère l’ombre ou a-t-elle besoin de beaucoup de lumière ? Veillez aussi à penser à la nature du sol.

Etape 2: quand allez-vous planter ?

Il faut choisir la période de repos de la plante, entre novembre et avril. Il faut aussi choisir une période où il ne gèle plus. Si vous avez choisi une plante qui ne résiste pas à l’hiver, attendez jusqu’au début du printemps pour la planter. Ainsi la plante peut déjà se développer avant de passer son premier hiver.

Etape 3: les préparatifs

Eliminez toutes les mauvaises herbes qui subsistent à l’endroit où vous allez planter. Ainsi la plante grimpante ne devra pas se battre. Pour améliorer la qualité du sol, il est conseillé de la mélanger avec du terreau ou des engrais. Si vous trouvez des gravats dans le sol, il faut absolument éliminer le moindre déchet.

Etape 4: le trou

Creusez un trou qui fasse deux fois la taille de la motte contenant les racines de la plante. Ainsi les racines auront suffisamment de place pour se développer. Pour les plantes qui vont croître pendant plusieurs années, il faut prévoir une profondeur de 30 à 60 cm. Les plantes annuelles ont besoin de moins de profondeur.
Respectez une distance entre la plante et le mur suffisamment large pour laisser assez d’espace aux racines. 30 cm est généralement une bonne mesure.

 

Etape 5: plantez !

Trempez la plante, avec son pot, dans de l’eau pour que la motte soit suffisamment humide. Otez ensuite la plante de l’eau et démêlez délicatement les racines nouées. Posez la plante dans le trou, veillez à ce que motte se situe 5 à 10 cm sous la surface du sol. Remplissez ensuite le trou avec de la terre et exercez une légère pression.

Etape 6: les soins

Si vous avez planté pendant une période sèche, arrosez abondamment la plante pendant les jours qui suivent.
Si vous utilisez un tuteur, au cours des premières semaines, aidez la plante – si nécessaire – à s’y accrocher.

 

Trucs et astuces

  • N’utilisez un tuteur que si c’est vraiment nécessaire. Pour une plante grimpante à ventouses, le tuteur représente plutôt un obstacle qui l’empêcherait de se hisser en hauteur. - Posez le treillis à faible hauteur du sol. Sinon la plante doit franchir un vide avant qu’elle ne puisse s’accrocher au tuteur.
  • Un treillis trop large est aussi néfaste pour le résultat final. La plante grimpante ne fera que grimper tout droit en hauteur et vous n’aurez aucune densité dans le feuillage.
  • Si vous optez pour les plantes grimpantes à tiges volubiles, veillez à ce que le lattis ne soit pas trop épais. La plante doit pouvoir s’y enrouler.
  • Il est déconseillé d’utiliser un crampon métallique comme tuteur. Il empêche la plante de croître en épaisseur.
  • Veillez à ce que la plante bénéficie de suffisamment d’espace pour ses racines. Eliminez tous les gravats éventuels ou tout matériau de fondation et ajoutez du terreau.
  • Si vous voulez couvrir de végétation un mur en mauvais état, exécutez avant tout les travaux de réparation, afin que la plante ne vienne pas aggraver la situation.