Revêtements de sol en bois

Modifié le 1/01/1900

© Belgian Woodforum
© Belgian Woodforum
© Belgian Woodforum
© Belgian Woodforum
Les revêtements de sol en bois ont le vent en poupe depuis longtemps et rien ne laisse présager un changement à court terme. L’aspect naturel, raffiné et chaleureux de la matière a largement contribué au grand succès du revêtement de sol en bois.


Le choix d’un revêtement de sol en bois est un bon choix. Il s’agit d’un investissement durable dont vous profitez tous les jours de votre vie et qui apporte une plus-value à votre habitation. Au moment de faire votre choix, il est essentiel que vous teniez compte des diverses facettes telles que le type de revêtement de sol en bois, les caractéristiques de l’essence et la finition.

Commençons par le commencement. La norme européenne définit un revêtement de sol en bois comme étant un revêtement de sol dur dont la couche d’usure est constituée de bois. On parle de parquet ou de plancher lorsque la couche d’usure est d’au moins 2,5 mm au moment de la pose. Les revêtements de sol en bois dont la couche d’usure est inférieure à 2,5 mm au moment de la pose sont appelés revêtements de sol à placage.

Parquet massif vs parquet contrecollé
Quelle est la différence entre un parquet massif, un parquet contrecollé et un revêtement de sol à placage? Dans un parquet massif, les éléments (planches, lames ou petits blocs) sont composés d’une seule épaisseur de bois massif.
Le parquet contrecollé est un revêtement de sol en bois dont les lames sont composées de plusieurs épaisseurs, à savoir une couche d’usure en bois massif posée sur un support en panneau. Les revêtements de sols à placage sont munis d’une fine couche supérieure de placage.
Pendant sa durée de vie, un parquet ou un plancher peut être poncé plusieurs fois. Après ponçage, le revêtement retrouve pratiquement l’aspect du neuf.

Les revêtements de sol dont la couche d’usure n'est pas constituée de bois ne sont pas considérés comme des planchers ou des parquets. Dans ce contexte, l’appellation « parquet stratifié » est incorrecte et trompeuse. Ces revêtements de sol stratifiés se composent d'une couche d’usure réalisée au moyen d’une couche de papier décorative imprégnée de résine de mélamine et recouverte, sur sa partie supérieure, de mélamine.

Matériau naturel
Le bois est un matériau naturel, attrayant et chaleureux, qui s’intègre aussi bien dans une architecture classique que minimaliste. Pour le choix de l’essence, il faut tenir compte aussi bien des critères techniques que des aspects esthétiques.
L’endroit où le revêtement de sol en bois sera posé et l'intensité du trafic détermineront le choix de l'essence et de la finition. Pour la réalisation de revêtements de sol en bois de haute qualité, on peut envisager de très nombreuses essences européennes et exotiques largement disponibles.
Des essences plus denses telles que le chêne d’Europe, le chêne blanc d’Amérique, le chêne rouge d’Amérique, le hêtre, l’érable, le frêne, le jatoba, l’afzélia, le merbau, l’iroko, le teck, etc. conviennent parfaitement aux endroits très fréquentés. Les essences plus légères, telles que le pin ou l’épicéa, se destinent aux endroits où le trafic est moins intense.
Les amateurs d’intérieurs contemporains seront sans conteste séduits par des revêtements de sol en bois sans nœuds. Pour une atmosphère plus intime et douillette, on penchera plutôt pour les variantes plus rustiques, avec plus de nœuds.
Un conseil : choisissez l’essence, la qualité et la teinte de votre futur revêtement de sol en bois sur la base d'échantillons d'une taille suffisante. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez obtenir une image réaliste d'un dessin particulier, des nœuds, cernes de croissance, fissures,… et des diverses nuances.

Pour la pose, en fonction du support et de l’épaisseur du revêtement de sol en bois, diverses solutions sont envisageables : collage sur chape (collage intégral) ou pose flottante (avec rainure et languette), collage et clouage, clouage et collage à rainure et languette. L’expérience du poseur joue, ici aussi, un rôle non négligeable. En fonction de la situation particulière de votre projet de construction ou de rénovation, il vous conseillera la méthode de pose la plus appropriée.

Grand choix
Dans le domaine de la finition, le marché offre un très grand choix de revêtements de sol en bois intégralement finis et prêts à poser. Il y a également les revêtements de sol en bois qui, une fois posés, doivent encore bénéficier d’une finition à l’huile, au vernis ou à la cire. Le choix entre l’huile, le vernis et la cire dépendra de vos goûts personnels et de l’aspect que vous désirez donner à votre revêtement de sol en bois.
Les vernis peuvent donner un aspect mat, satiné ou brillant. Pour les vernis, on utilise de plus en plus les vernis en phase aqueuse qui conservent au bois ses teintes naturelles. Un traitement à l’huile donne au bois un aspect naturel et mat. Les revêtements de sol en bois huilés sont très à la mode aujourd’hui. Avec de la cire, vous obtiendrez un parquet satiné ou brillant.

Grâce aux progrès technologiques enregistrés dans les produits de finition et d’entretien, les parquets ne demandent aujourd'hui pas plus d'entretien que les autres revêtements de sols.

Chacune des méthodes de finition (vernis, huile et cire) exige des produits d’entretien appropriés. En utilisant des produits d’entretien de haute qualité, correspondant aux exigences spécifiques du revêtement de sol en bois, l’entretien sera considérablement simplifié, le revêtement de sol en bois conservera son bel aspect pendant une longue durée.

Entretien
Pour l’entretien régulier d’un revêtement de sol en bois verni, il suffit de passer une serpillière humide, trempée dans de l’eau claire additionnée d’un jet de produit lustrant. Pour l’entretien régulier des revêtements de sol en bois huilés, utiliser un produit nourrissant, comme recommandé par le fabricant. Enfin, pour les revêtements de sol en bois cirés, utiliser une cire liquide.
Après de nombreuses années, lorsqu’il sera nécessaire de rénover la finition en profondeur, il faudra utiliser un dégraissant spécial pour enlever les anciennes couches de vernis, d'huile ou de cire, avant d’appliquer une nouvelle couche de finition.

Beaucoup de malentendus circulent quant à la pose de revêtements de sol en bois dans des situations déterminées. À condition d’utiliser l’essence appropriée, une finition adéquate et les bons produits d’entretien, on peut placer du revêtement de sol en bois dans toutes les pièces de la maison, même dans la cuisine et la salle de bains. Dans ces deux derniers cas, il est conseillé d’utiliser une essence peu sensible à l’humidité et à faible mouvement (p.ex. teck, afzélia, merbau, etc.), et surtout d’ appliquer une finition à base soit d’un vernis, soit d’une huile protectrice qui empêche les taches ou l’action de l’eau ou des produits chimiques.

Chauffage par le sol
Autre idée reçue, l’impossibilité d’associer les revêtements de sol en bois et le chauffage par le sol. Les planchers en bois massif et le chauffage par le sol se marient parfaitement, à condition de bien étudier les conditions de votre situation spécifique avec le poseur du plancher et l’installateur du chauffage.

Ceux qui optent pour un revêtement de sol en bois ont tout intérêt à choisir avec soin le revêtement de sol en bois qui correspondra le plus à leurs habitudes domestiques.
L’installateur professionnel est la personne la plus qualifiée pour vous donner un véritable avis “ sur mesure ” en matière d’essence, de pose et d’entretien, en tenant compte des caractéristiques du support du logement que vous rénovez ou que vous faites construire.

Pour obtenir des informations techniques, pratiques et autres sur les parquets : www.woodforum.be et www.bois.be

Découvrez les conseils de nos experts

Plus d’info ?