La lumière zénithale

Modifié par Daan Slingers le 4/05/2012

Il vaut mieux laisser pénétrer la lumière naturelle par le toit que d’avoir une lumière artificielle accrochée au plafond. On peut mettre en œuvre un éclairage naturel par la toiture inclinée ou plate dans n’importe quelle pièce. Toutes les lucarnes n’offrent pas cette possibilité, on peut aussi envisager un lanterneau ou une coupole sur une toiture plate pour amener la lumière zénithale.

Découvrez les conseils de nos experts

  • Solatube 290 DS
    © Solatube.be
  • © Velux
  • Velux puits de lumière
    © Velux
  • Occultant
    © Velux
  • Solatube 290 DS
    © Solatube.be
  • laterneaux
    © AG Plastics
Dans le cas d’une maison quatre façades, on prévoit normalement une fenêtre dans chaque façade. Dans le cas d’une maison trois façades ou d’une maison de rangée, on a moins de possibilités au niveau des façades, mais il suffit de monter un peu plus haut. En effet, le toit offre une solution idéale pour faire pénétrer la lumière naturelle.

Pour quelles pièces?

Vous pouvez prévoir une lumière zénithale dans toutes les pièces qui requièrent un éclairage naturel. La pièce la plus évidente, c’est la cuisine. Dans le cas d’une rénovation, la cuisine est souvent une annexe et un lanterneau veille à ce que vous puissiez vous adonner aux plaisirs de la cuisine dans des conditions parfaites. Par ailleurs, on peut envisager un puits de lumière dans un immeuble à appartements. Sous le toit, une lucarne se veut une solution et pour le bureau situé sous la toiture plate, une coupole.

Quel type de verre faut-il choisir?

Il existe un vitrage super isolant pour tous les vitrages de fenêtres, et c’est pareil pour les fenêtres de toit, les lanterneaux, et les coupoles. Ce que l’on appelle le verre quatre saisons rejette les rayons du soleil sous un certain angle quand les températures se font caniculaires. La vitre laisse cependant passer les rayons solaires en hiver. Certains vitrages affichent même une valeur U de 0.6 W/m²K.

L’utilisation du triple vitrage pour une fenêtre sertie dans une toiture inclinée est moins évidente. Le verre peut être trop lourd et on court le risque de convection entre les feuilles de verre en raison du degré d’inclinaison dans lequel la vitre est posée.

Superficie de la fenêtre

La règle d’or relative à la pénétration de la lumière par les fenêtres des façades veut que la surface de la fenêtre représente idéalement un 1/8 de l’espace à éclairer. Si l’espace comporte 16 m², la superficie de la fenêtre aura donc 2 m². Les fenêtres en façade présentent l’inconvénient d’apporter moins de lumière. Le diamètre d’une couple ou d’un puits comporte entre 40 et 50 cm. La coupole a souvent pour tâche d’apporter un éclairage d’accentuation.

Même sans rénover la toiture

Si vous souhaitez tout simplement ajouter un peu d’éclairage sans rénover toute la toiture, c’est possible. Une structure en bois se prête parfaitement à la mise en œuvre d’une coupole ou d’un lanterneau. Dans le cas de hourdis en béton, ce sera plus compliqué à faire, mais on peut faire tant de choses dans le domaine de la construction...

Les 5 applications

La fenêtre de toit

Dans le cas des toitures plates, on peut opter pour un chien-assis ou lucarne qui implique une saillie dans la construction. Une fenêtre de toit se veut une alternative valable. On ne perd pas de place et on peut même glisser une baignoire dessous.

La coupole

Une coupole présente une forme arrondie, mais on peut aussi envisager une fenêtre dans une toiture plate. Une coupole fixe ne s’ouvre pas. Donc si vous voulez de l’air frais, il faudra opter pour une coupole ouvrante. Il existe des commandes électriques ou alors certaines sont dotées d’un capteur de pluie qui les ferme automatiquement en cas de précipitations.

Le puits de lumière

Velux est le créateur du puits de lumière mais à l’heure actuelle, plusieurs fabricants proposent des puits de lumière. Le puits partira des combles pour s’insinuer jusqu’à un espace de vie plus bas, pour y diffuser la lumière naturelle. Ce puits est un dérivé de la coupole et fonctionne à base d’un système de buses qui amènent la lumière grâce à un jeu de miroirs. Ce puits peut mesurer jusqu’à 2 à 3 mètres de long.

Le lanterneau

A l’inverse d’une coupole, le lanterneau est encastré dans la toiture et ne la dépasse donc pas. Sa forme peut être arrondie ou triangulaire.

Une baie vitrée

Une baie vitrée dans une toiture plate permettra non seulement à la lumière naturelle de s’infiltrer mais confèrera à l’habitation un certain cachet. Cette vitre peut également se prolonger du toit à la façade qu’elle couvrira partiellement.
Quelques prix à titre indicatif
Fenêtre de toit entre 611 et 727 euro
Coupole (fixe, double paroi 100x100cm) entre 717 et 817 euro
Baie vitrée fixe entre 508 et 579 euro supplément entre 476 et 545 euro
Baie vitrée fixe entre 508 et 579 euro

Remerciement à l’architecte Luc Mees

Auteur: Kelly Cuypers - décembre 2011

Plus d’info ?