Les panneaux solaires: depuis la conception jusqu'au placement

Modifié par Gretel Kerkhofs le 31/05/2012

Vous avez très envie d’installer des panneaux solaires, mais vous ne savez pas par où commencer ? D’autres questions du même genre vous turlupinent ? Suivez le guide !
© Viessmann
Aurotherm
© Vaillant
© Vaillant
© Viessmann

Il existe deux types de panneaux solaires : les panneaux solaires photovoltaïques et les panneaux solaires thermiques. Ces derniers sont reliés à un chauffe-eau solaire, ce qui permet de générer de l’eau chaude. Le chauffe-eau fonctionne à son tour avec un système de chauffage classique.

Quant aux panneaux solaires photovoltaïques, ils transforment les rayons solaires en courant continu. Grâce à un transformateur, ce courant continu est ensuite transformé en courant alternatif qui peut être utilisé dans la maison.
 

La conception

Quel que soit le type de panneau que vous souhaitez installer, la première étape sera toujours la demande de conseils et d’offres auprès des professionnels.
Pour les panneaux thermiques, il est important de savoir si votre chauffe-eau existant peut être couplé aux panneaux. Sinon, il faudra acheter un nouveau chauffe-eau. Il faut aussi procéder à une étude du réseau de canalisations depuis la toiture jusqu’à la chaudière de chauffage : est-ce qu’il y a une gaine existante dans la maison ou faudra-t-il travailler en façade ? À l’extérieur ? C’est aussi valable pour les conduites des panneaux photovoltaïques vers le transformateur.

Par ailleurs, le professionnel – dans un cas comme dans l’autre – devra veiller à ce que la toiture existante présente une portance suffisante pour supporter le poids des panneaux. Au cours de son étude, le professionnel examinera également les éléments suivants :

- La pente de toiture: celle-ci doit se situer dans un angle de 30 à 60° pour obtenir un bon rendement et pour être pris en considération pour toute déduction fiscale.
- L’orientation: les panneaux doivent être orientés au sud-est – sud-ouest.
- La consommation actuelle de courant ou d’eau chaude. Cette information est nécessaire pour chiffrer la portée correcte de l’installation.

L’étude

L’installateur procède aux calculs pour l’installation, sur la base des informations recueillies concernant la consommation, et établit une offre. Pour les panneaux photovoltaïques, il prend comme base la consommation journalière et une partie de la consommation nocturne.

Par beau temps, une partie de la consommation nocturne peut aussi être utilisée ‘gratuitement’ en journée. Il y a de fortes chances que vous consommiez tellement peu, que vous allez tomber dans un autre tarif et que le fournisseur d’électricité ne fera plus la différence entre les tarifs ‘jour’ et ‘nuit’.

Pour un ménage moyen, la consommation oscille aux alentours des 3 500 kWh. Dans ce cas, l’installateur proposera une installation de 4 000 kWpic. C’est la puissance de l’installation quand son rendement atteint 100%. Mais sous le climat belge, c’est assez utopique, et nous prenons donc en compte un facteur de 0,85 pour déterminer un rendement réaliste. L’installation de 4 000 kWpic pourra dès lors produire les 3 500 kWh requis sur une base annuelle.
 

Le permis d’urbanisme

Si vous voulez installer des panneaux thermiques ou des panneaux photovoltaïques, dans la plupart des cas, il ne faut pas de permis d’urbanisme. Sur une toiture plate, l’installation de panneaux solaires est exonérée de permis si l’installation ne dépasse pas de plus d’1 mètre, la rive de toiture. Sur une toiture en pente, l’installation doit être intégrée: posée sur la couverture de toiture ou en lieu et place.

L’installation ne peut pas entrer en conflit avec d’autres réglementations, comme par exemple un bien classé, des prescriptions de lotissement, ou des plans locaux. Habitos.be vous conseille dès lors de demander conseil auprès de votre administration communale.

Après la délivrance du permis, vous pouvez procéder au placement des panneaux. A cet effet, il faut installer des crochets dans la toiture pour y fixer les panneaux ou alors les tuiles sont remplacées par les panneaux.

En outre, dans le cas de panneaux photovoltaïques, il faudra aussi procéder à une adaptation de l’installation électrique et l’installateur placera le transformateur.

Dans le cas des panneaux thermiques, on procède à un raccordement au chauffe-eau ou on installe un nouveau chauffe-eau. Les pompes requises et un groupe de pilotage veillent à ce que les panneaux ne fassent circuler l’eau vers le chauffe-eau qu’aux heures où c’est rentable.

Plus d'infos ?

En 4 ans, les tarifs des panneaux photovoltaïques ont été divisés par 3

Brochures pour energie