Le concept d'économie

Modifié par Gretel Kerkhofs le 16/05/2012

A l’heure actuelle, faire construire est de plus en plus cher en raison de l’augmentation constante des prix de l’immobilier. En conséquence, on dispose d’un budget moindre pour les travaux de rénovation ou de construction. Mais si vous voulez vous lancer et opter pour des priorités durables, votre «habitat» pourrait vraiment s’avérer moins onéreux.
-
© Viessmann
Eurowall
© Recticel Insulation

L’élaboration du plan

Les économies commencent déjà au niveau de l’élaboration du plan. Les interventions que vous projetez pour rendre cet habitat moins énergivore ne coûtent rien à ce stade. Vous en sortirez de toute façon gagnant. La meilleure décision que vous puissiez prendre est de construire compact. Une maison compacte est non seulement meilleur marché au niveau de la construction – puisque vous devez construire moins de mètres carrés de façade – et au plan de la consommation d’énergie, vous obtenez un meilleur score parce que la maison présente moins de surface de déperdition.
Par ailleurs, lors de la phase de planification, vous pouvez regrouper les pièces chaudes et les pièces froides et peaufiner la coordination de l’ensemble. Autant d’interventions gratuites qui feront chuter plus tard la consommation d’énergie.

Etanchéité à l'air

L’étape suivante concerne l’enveloppe de la maison, en d’autres termes, sa ‘peau’. Veillez à ce que les sols, les murs et les toits soient parfaitement isolés, n’oubliez pas la ventilation et construisez étanche à l’air. Ces mesures requièrent certes un investissement, mais il ne pèsera pas lourd dans le budget de la construction. Construire étanche à l’air signifie en fait consacrer le soin nécessaire aux détails dans l’exécution. En d’autres termes, il faut veiller à ce que les joints entre les différents matériaux soient particulièrement soignés. Autre poste important : l’isolation. La norme prescrit une valeur K de 45 mais le surcoût pour une isolation plus épaisse se monte à quelque 10 à 12 euros dans le remboursement mensuel de votre prêt. Un montant dérisoire. Surtout qu’il vous permettra d’économiser 20 à 25 euros par mois sur les frais de chauffage. Après avoir payé votre mensualité pour le prêt hypothécaire, vous allez mettre 10 à 15 euros de côté pendant la durée du prêt. En outre, vous bénéficiez aussi d’une assurance gratuite contre l’augmentation des prix de l’énergie.
Si vous isolez correctement, vous devez aussi ventiler correctement afin de garantir une bonne qualité de l’air.

Une bonne gestion de l'énergie

Après la construction ou la rénovation de la maison, vous pouvez encore réaliser des économies au niveau des installations techniques et des appareils : privilégiez toujours les ampoules économiques, optez pour des appareils peu énergivores, … mais le choix de l’installation de chauffage aura la plus grande incidence. Si nous voulons vivre confortablement en Belgique, il nous faut du chauffage. Choisissez avec soin votre installation et utilisez une température de combustion la plus basse possible. Vous opterez dans ce cas pour un poêle – à l’heure actuelle, ils peuvent aussi chauffer tout un réseau de radiateurs – une chaudière ou une pompe à chaleur. Plus on marquera de l’intérêt pour la gestion de l’énergie, plus les prix pour ces techniques peu énergivores baisseront. La meilleure preuve est la chaudière à condensation qui coûtait, il y a 5 ans, quelque 1500 euros de plus qu’une chaudière haut rendement et affichait une part de marché de 5% à peine. Aujourd’hui, elle coûte à peine 500 euros de plus et occupe près de 80% du marché. D’ailleurs, si vous optez pour une chaudière à condensation, vous allez économiser entre 15 et 16 euros par mois sur les frais de chauffage, comparé à une chaudière haut rendement.

Audit énergétique

Dans une maison existante, vous pouvez aussi faire des économies d’énergie. La mesure la plus évidente consiste à investir dans l’isolation de la toiture ou des murs creux. En moyenne, 20% de l’énergie dans une maison fuit par le toit. Pourtant, il est assez facile d’isoler les pans de toiture inclinée d’une maison existante.

Vous pouvez aussi économiser l’énergie sur d’autres plans. Vous pourrez les découvrir en demandant un audit énergétique de la maison. Il ressort des études effectuées par le VITO (institution flamande de recherches scientifiques), qu’un audit présente un potentiel d’économie d’énergie de l’ordre de 32%. Vous pouvez donc réduire vos frais actuels d’énergie en mettant en œuvre les mesures proposées par l’auditeur dans son rapport définitif.