La ventilation

Modifié par Gretel Kerkhofs le 16/05/2012

Il faut ventiler un minimum et suffisamment pour la santé et le confort de vie. Une maison bien isolée et étanche à l’air, doit absolument disposer d’une ventilation minimale et contrôlée. Ceci implique bien plus que d’ouvrir les fenêtres quelques heures par jour. D’ailleurs, on perd énormément d’énergie ainsi.

Découvrez les conseils de nos experts

Système de ventilation
Système de ventilation au grenier.
© Ventilair

Le principe d’une bonne ventilation de base repose sur l’amenée d’air frais, le flux d’air et l’évacuation de l’air vicié. L’amenée d’air frais est effectuée par les pièces sèches – le séjour, les chambres à coucher, …

L’air doit ensuite transiter dans les pièces intermédiaires – le hall, la cage d’escalier, … pour aboutir dans les pièces humides – la cuisine, la salle de bains, … et c’est ici que l’air est finalement évacué.

Naturelle ou mécanique

On peut ventiler de manière naturelle, mécanique ou combiner les deux méthodes. Dans le cas d’une ventilation naturelle, l’amenée et l’évacuation de l’air se passeront de manière spontanée. L’amenée d’air se fait par le biais de grilles dans les châssis ou les murs.

L’air vicié est évacué par le biais de canaux verticaux d’évacuation – par exemple des cheminées – dotés de grilles réglables.

Quant à la ventilation mécanique, on utilise des ventilateurs électriques pour gérer l’amenée et l’évacuation de l’air.
En combinant les deux principes, l’air est introduit de manière naturelle et est évacué à l’aide d’un ventilateur, ou le contraire.

Brochures pour energie

Plus d’info ?