La démolition sélective

Modifié par Gretel Kerkhofs le 16/05/2012

Une démolition sélective signifie que lors de la démolition d’un bâtiment, les différentes portions de déchets que l’on peut réhabiliter doivent être triées. Prévoir un container pour chaque fraction revalorisable n’est que rarement possible en raison du manque de place et en outre, c’est très onéreux. Il ressort de la pratique que le tri en 3 fractions de déchets (fraction pierreuse, fraction dangereuse, divers) donne les meilleurs résultats en termes de finances et d’économie d’entreprise.
© Habitos.be

Trier les déchets et les matériaux

Le tri se fait donc comme suit:

  • La fraction pierreuse
  • Les déchets dangereux (par exemple les piles, tubes à décharge, huiles, graisses, résidus de peinture, solvants, encres)
  • La fraction restante

Si les déchets de démolition contiennent beaucoup de métal, il faut également le séparer du reste.

L’élimination de l’amiante

Avant de procéder à une démolition sélective, il faut d’abord éliminer toute trace d’amiante. Il vaut mieux faire appel à une firme spécialisée et agréée pour ce faire.

Les plaques ondulées en amiante-ciment ne peuvent pas être jetées dans le container pour déchets pierreux. Ceci, afin d’éviter qu’ils n’aboutissent dans une station de recyclage de déchets.