Plâtres intérieurs

Modifié par Gretel Kerkhofs le 11/06/2013

© Jans
© Habitos.be
Le plâtrage intérieur est connu dans le jargon professionnel en tant que travail de plâtre humide. Ceci parce qu‘il s’agit ici de plâtre, qui du fait de l’addition d’eau, est travaillé de façon à obtenir une pâte.

  • est placé manuellement ou machinalement. Le rendement du travail machinal est plus élevé.

  • possibilité de plâtres à une ou plusieurs couches. Elles se valent sur le plan de la qualité.

  • temps de séchage: de 6 mois à 1 an. Attendez au moins six mois avant de peindre ou de mettre du papier peint sur les murs plâtrés.

  • un sous-sol lisse doit être préparé pour un collage optimal de la couche de plâtre.

  • Les angles extérieurs doivent être consolidés avec des profilés pour les renforcer.

  • Le travail de plâtre sur un mur extérieur ne doit pas se trouver plus bas que le film hydrofuge.

  • des fissures de tension dans le passage entre la paroi et le plafond peuvent être évitées par le fait de ‘sectionner’ le travail

  • est également sensible à la fissure le passage entre deux différents matériaux. Ici, vous pouvez éviter les fissures en plaçant une armature.

Le plafonneur

  • Un travail de plâtre humide n’est pas à la portée des bricoleurs
  • - Prenez contact à temps avec un plafonneur, ces gens sont très demandés
  • - Allez à la recherche d’un bon professionnel, faites cela à l’aide de références. Ne vous laissez pas influencer par le prix
  • - Le prix est généralement déterminé sur la base d’un prix au mètre carré. Regardez ce que l’on vous offre pour ce prix. Est-ce que les travaux préparatoires sont compris? Est-ce que les ouvertures de fenêtres et de portes sont calculées dans ce prix?

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour finition

Plus d’info ?