Comment éviter la condensation sur les vitres ?

Modifié par Daan Slingers le 3/05/2012

Les vitres se couvrent parfois de condensation, sur la face intérieure ou sur le profilé, mais aussi sur la face extérieure. Comment l’éviter ? Nous avons posé la question à Luc De Coussemaker, Product Manager chez Saint-Gobain Glass.

Découvrez les conseils de nos experts

© Saint-Gobain Glass arch. Kronos
Triple vitrage
© Saint Gobain Glass
Vitrage isolant
© Saint Gobain Glass
© Saint Gobain Glass
Triple vitrage
© Saint Gobain Glass
Vitrage à isolation acoustique
© Saint Gobain Glass
Vous l’avez déjà constaté par vous-même : des fenêtres embuées ou couvertes de condensation le matin, quand vous vous levez. C’est surtout en hiver que ce phénomène se produit, quand les températures extérieures chutent la nuit. La condensation se manifeste tant à l’intérieur des fenêtres qu’à l’extérieur. « La formation de condensation sur les fenêtres, face intérieure, peut survenir de trois manières », selon Luc De Coussemaker de Saint Gobain Glass.

Causes de la condensation sur la face intérieure des fenêtres

“Si la température du verre, côté intérieur, est basse et qu’il règne une hygrométrie assez élevée dans la pièce, de la condensation se forme en surface. On le voit très clairement sur les fenêtres dont le vitrage isole mal. Dans le cas des vitrages récents (doubles) à haut rendement, ce phénomène se produit rarement, sauf parfois sur les bords. La condensation se produit du fait qu’on n’a pas utilisé d’espaceur isolé entre les deux feuilles de verre, laissant entrer le froid de l’extérieure à l’intérieur. Pour l’éviter, dans le cas de fenêtres neuves ou de la rénovation des fenêtres, il faut opter pour des espaceurs thermiquement améliorés, par exemple en inox ou en matériau composite. Le composite isole mieux que l’inox et l’inox isole mieux que l’aluminium. Une dernière cause de condensation à l’intérieur d’une fenêtre serait une pose incorrecte du vitrage et du profilé. Il incombe alors au placeur de réparer l’erreur.”

Causes de condensation à l’extérieur des fenêtres

Plus le vitrage et les profilés du châssis isolent, plus les matériaux sur la face intérieure seront chauds et la vitre extérieure ne sera pas surchauffée. Dans le but de limiter au maximum les déperditions d’énergie dans la maison, les fenêtres superisolantes sont un must. Dans les maisons passives, on utilise un vitrage triple spécifique pour une isolation optimale. « Dans le cas de ces fenêtres superisolantes, on a parfois l’apparition de condensation. Autrefois, on voyait rarement ce phénomène, parce que les fenêtres n’isolaient pas tellement bien. Dans le cas d’un vitrage triple, on le constatera plus souvent, mais la condensation disparaît dès que les premiers rayons du soleil chauffent la vitre. Ce type de condensation n’est donc pas un problème”, nous rassure Luc. Mais si vous voulez absolument éviter toute condensation, optez pour un vitrage autonettoyant à l’extérieur. « Certains types de vitrage autonettoyants comme le SGG Bioclean, sont dotés d’un coating permettant d’évacuer plus facilement les salissures. Ce coating combat aussi la formation de condensation. »

Pose étanche à l’air de vitrage dans les châssis

Opter pour un vitrage superisolant (à valeur Ug 1,0 ou inférieure) dans des profilés qui isolent bien (Uf 1,8 ou inférieure) est une bonne affaire pour votre facture d’énergie et pour l’environnement. A condition que le vitrage et le profilé aient été correctement posés. Et quand on dit ‘correctement’, on dit aussi, étanche à l’air. « La pose du vitrage dans les profilés est étanche si le creux entre les feuilles de verre et les profilés du châssis est par exemple comblé à l’aide de silicones », explique Luc de Saint Gobain Glass. “C’est bien évidemment la tâche du vitrier.”

Triple vitrage pour maisons passives

Toute personne qui souhaite faire construire selon la norme passive, doit aussi obtenir des valeurs U très basses pour les fenêtres. Le score pour le vitrage de ces fenêtres ne peut dépasser Ug 0,8. “Vous êtes quasi obligé d’opter pour du triple vitrage dans une maison passive. Un double vitrage à valeur Ug 1,0 présente une bonne valeur isolante mais en même temps, des propriétés pare-soleil, ce qui ne convient pas aux maisons passives : ce type de vitrage empêche notamment la pénétration de lumière solaire en hiver. Et c’est justement à ce moment là qu’une maison passive a besoin du soleil pour un peu de chaleur lors des périodes les plus froides de l’année. A contrario, pour une maison basse énergie, un double vitrage superisolant est parfait, parce que dans une maison basse énergie, on a encore quelques éléments de chauffage.”

Triple vitrage et acoustique

Le vitrage triple a pour inconvénient, qu’il isole moins bien acoustiquement. « Si vous souhaitez que ce triple vitrage bloque aussi les bruits extérieurs, il faut veiller à ce que l’une ou plusieurs des feuilles soient du verre feuilleté,” nous explique Luc de Saint-Gobain Glass. Parlez-en au préalable avec votre fournisseur de vitres afin de prendre le meilleur type de verre pour vos profilés de châssis. « Quant aux profilés exacts que vous devez choisir pour un triple vitrage, cela dépend de plusieurs facteurs. Expliquez toujours au préalable quels types de vitrage vous souhaitez, le constructeur pourra vous dire si c’est possible ou non. Assurez-vous que les profilés puissent accueillir une épaisseur de vitre de 42 mm au moins.»

Protection solaire avec le triple

vitrage Un triple vitrage pour une maison passive laisse donc entrer suffisamment de lumière solaire en hiver afin d’obtenir une température agréable, mais en été, un triple vitrage engendre une surchauffe. « Dès lors, ce triple vitrage requiert un pare-soleil sur sa face extérieure, sinon vous aurez des pièces surchauffées dans la maison et ce n’est pas le but. Et de l’airco dans une maison passive, c’est criminel!”

Remerciements à: Saint-Gobain Glass

Auteur: Gretel Kerkhofs - janvier 2011

 

Brochures pour menuiserie extérieure

Plus d’info ?