Le chauffe-eau solaire

Modifié par Gretel Kerkhofs le 14/05/2012

Un chauffe-eau chauffe l’eau sanitaire – et dans certains cas aussi, l’eau du chauffage central.

Découvrez les conseils de nos experts

Aurotherm
© Vaillant
Chauffe-eau solaire
Chauffe-eau solaire
© Junkers
Vitosol 200-F, panneaux solaires
© Matectherm

C’est quoi, un chauffe-eau solaire?

Un chauffe-eau chauffe l’eau sanitaire – et dans certains cas aussi l’eau du chauffage central - en utilisant l’énergie solaire, captée par le biais de capteurs fixés sur le toit.

 

Comme le soleil ne brille pas en permanence, il faut parfois compléter le chauffage de l’eau contenue dans le chauffe-eau solaire avec un appareil de chauffage indépendant ou la chaudière de chauffage central existante.

 

Comment ça marche ?

Le système se compose de deux composantes principales : un collecteur solaire sur le toit et un chauffe-eau dans l’habitation. Ce chauffe-eau se place idéalement le plus près possible du collecteur afin d’éviter les déperditions de chaleur.

 

Le collecteur peut être installé sur le toit ou contre le mur. Ces collecteurs contiennent des tubes remplis de fluide. Le fluide s’écoule lentement dans le circuit du collecteur vers le chauffe-eau ou la cuve de stockage. Dans le collecteur, le fluide absorbe de la chaleur qui est transmise à l'eau du chauffe-eau par le biais d’un échangeur thermique (spirale).

 

Il existe deux types de collecteurs: les collecteurs plans et les collecteurs à tubes sous vide. Dans le cas des collecteurs plans, les conduites sont posées sur un panneau recouvert d’une plaque de verre. Dans le cas des collecteurs à tubes sous vide, les conduites sont posées dans des tubes de verre. Ces tubes sont remplis de gaz ou de fluide qui peuvent amener la conduite – généralement remplie de glycol – à une très haute température. Certains de ces tubes sont combinés dans le même collecteur. Chaque tube peut être orienté individuellement vers le soleil, de telle sorte que ce modèle de collecteur se prête fort bien aux cas de figure où les collecteurs plans ne conviennent pas.

 

Le prix

L’investissement pour un système complet varie entre 2 500 et 6 000 euros, frais d’installation compris.

 

L’entretien 

Les collecteurs posés sur le toit doivent idéalement être nettoyés chaque année afin de garantir un rendement optimal.

 

Brochures pour chauffage

Plus d’info ?