Au secours, mon système de ventilation fait du bruit

Modifié par Gretel Kerkhofs le 6/09/2012

Aujourd’hui, quand on livre un nouveau réfrigérateur, on remet en même temps une brochure d’instructions pour son placement. On y explique encore toujours qu’un réfrigérateur peut grincer, crachoter, vrombir ou bourdonner. C’est normal et ça fait partie du fonctionnement d’un réfrigérateur. Mais qu’en est-il du système de ventilation?

Découvrez les conseils de nos experts

© Luchtwinkel

On devrait faire la même chose pour un système de ventilation. Parfois, il est normal que le système de ventilation fasse du bruit. Surtout si on le met à fond, il risque de se faire entendre. On peut cependant rendre un système de ventilation bien silencieux, en faisant attention à certains aspects.

Les sons et le bruit

On peut s’habituer parfaitement aux bruits. Si vous vous trouvez dans une pièce bruyante ou au beau milieu d’une fête tonitruante et que vous parlez à votre voisin, il vous comprendra sans trop de problème, malgré le niveau sonore ambiant très élevé. Dans nos oreilles, nous avons un capteur qui adapte l’ouïe au niveau sonore. Nous captons les sons selon une vaste étendue de niveaux sonores et dès lors, les sons sont exprimés selon une échelle logarithmique de décibels (dB).

Parfois nous qualifions les sons de bruit si le niveau sonore est trop élevé ou quand on constate une fréquence donnée de sons. La plupart des sons que nous captons n’ont pas une seule fréquence donnée mais plusieurs fréquences en même temps. Pour les mesurer, on a subdivisé les sons en bandes de fréquence. On peut exprimer toute l’étendue des sons audibles à l’aide de bandes de 8 octaves.
Quand on parle de sons, on parle donc de deux choses: de niveau sonore en décibels et de bande de fréquence du son.

Le ventilateur

Une première source importante de sons dans un système de ventilation, c’est le ventilateur (ou les ventilateurs dans le cas d’un système D). Certains ventilateurs pour les systèmes de ventilation domestiques produiront, à charge maximale, plus de 80 dB dans l’appareil. C’est nettement plus que le niveau sonore d’une conversation normale. Premier conseil donc : limitez l’utilisation de la charge maximale du système afin de limiter le niveau sonore. Choisir un appareil un peu plus grand que nécessaire s’avère également utile.

J.E. Stork Air Vent-Axia C Plus

Tous les systèmes de ventilation font du bruit, mêmes les appareils dits silencieux !


On entend parfois dire qu’un système D fait deux fois plus de bruit qu’un système C. Selon ces experts autoproclamés, c’est parce qu’il y a 2 ventilateurs dans l’appareil au lieu de 1. Mais rien n’est plus faux. Quand on enclenche 2 ventilateurs identiques produisant chacun 50 dB, l’un à côté de l’autre, l’intensité sonore totale des 2 ventilateurs ne se montera pas à 100 dB mais à « seulement» 53 dB.


La forme du caisson du ventilateur et le modèle de ventilateur jouent bien évidemment un rôle dans la production sonore. Ceux-ci diffèrent d’une marque à l’autre et certains appareils font nettement moins de bruit que d’autres. Les fabricants planchent sur le problème et mettent tout en œuvre pour rendre les appareils plus silencieux. Un nouvel appareil (ou une nouvelle version du même appareil) peut s’avérer une option intéressante pour un confort sonore agréable. Quant aux propriétaires d’appareils anciens, il est parfois possible de faire transformer celui-ci en une version plus récente pour économiser l’énergie et aussi obtenir un meilleur niveau de confort sonore.


Si vous souhaitez acheter un appareil, il serait utile de regarder, outre la consommation d’énergie, les bandes de fréquence et le bruit total. Pour les appareils perfectionnés, vous trouverez ces informations sur le site des fabricants. Soit ils affichent toutes les bandes de fréquence soit uniquement le niveau sonore global. 

 

Bandes de fréquence d’un ventilateur

 Bandes de fréquence d’un ventilateur

 

Niveau sonore global d’un ventilateur

Niveau sonore global d’un ventilateur

Le débit d’air

Une deuxième source de bruits, c’est le déplacement d’air dans les angles aigus ou les arêtes du système de ventilation. On entend ce bruit de frôlement quand le débit d’air est trop rapide. C’est la raison principale pour laquelle il ne faut pas dépasser les 4m/s pour un débit d’air dans un système de ventilation domestique. Les meilleurs concepteurs de ces systèmes de ventilation vont faire chuter la vitesse près des ouvertures d’extraction ou d’aspiration jusqu’à 1,5m/s, voire moins.

Diaphonie

Une troisième source de bruit provient de l’utilisation des gaines pour la diffusion ou l’extraction d’air. La diaphonie est le phénomène selon lequel les bruits sont transmis d’une pièce à l’autre, parce qu’une seule gaine dessert les deux pièces. Les gaines d’extraction dotées de collecteurs centraux ou appareils à 4 points de raccordement, ou plus, affichent un meilleur score en termes de diaphonie que les installations qui utilisent des gaines communes. Un silencieux diaphonique ou petit silencieux de gaine permet de limiter la transmission des sons d’une pièce à l’autre. Cependant, ce silencieux aura un impact sur la pression dans l’installation. Un système déjà réglé que l’on équipe par la suite de ces silencieux, modifiera les niveaux de pression dans l’installation. 

Grafiek spiraalkoker

 Silencieux diaphonique

Silencieux de gaines de ventilation

Silencieux de gaines de ventilation


Limiter le bruit dans un nouveau système de ventilation

Au moment du concept, il faudrait toujours accorder suffisamment d’attention aux niveaux sonores du système de ventilation. Malheureusement, on utilise par trop souvent des silencieux flexibles passés dans des coudes flexibles que l’on rattache à l’appareil. Ces silencieux flexibles risquent même d’aggraver les bruits, surtout s’ils sont rattachés à l’appareil par des coudes, en raison des turbulences qui peuvent se produire dans ces portions de gaine. Si vous voulez mettre en œuvre des silencieux flexibles, il faut veiller à ce qu’ils soient bien tendus entre deux collets. Si possible, il vaut mieux les installer à la verticale afin d’éviter qu’ils ne s’affaissent.
 

Des silencieux flexibles

Des silencieux flexibles, oui, mais à condition de les placer correctement

Les silencieux rigides seront choisis en fonction du niveau sonore de l’appareil. Les bandes de fréquence de l’appareil seront comparés avec les bandes insonorisantes (c’est la capacité d’insonorisation par fréquence) des silencieux. Dans le cas d’un bon concept, on vise un niveau sonore minimal sur la position la plus basse de l’installation. Dans le cas d’un très bon concept, ce niveau sonore sera toujours acceptable pour une capacité des 2/3 et dans le cas d’un excellent concept, à charge maximale, les bruits seront encore absorbés pour atteindre un niveau sonore confortable. Ce dernier requiert cependant de très gros silencieux et un surdimensionnement de l’appareil.

Les silencieux rigides

Les silencieux rigides destinés aux bruits intérieurs à l’installation

Dans les installations existantes

Les installations de ventilation existantes, trop bruyantes, souffrent souvent des bruits repris dans la liste suivante. La solution est soit simple, soit coûteuse.

  • Bruit de sifflement au niveau des valves

Celui-ci indique un débit d’air trop rapide au niveau des valves. Agrandir l’ouverture de la valve ou réduire la capacité des valves apportera la solution

  • Bruit de bourdonnement dans toute la maison

L’amortissement acoustique au niveau de l’appareil est insuffisant. Remplacer les silencieux flexibles par des silencieux rigides et contrôler la pression à l’intérieur de l’installation, voilà la solution. Le diamètre trop exigu des gaines peut aussi être à l’origine d’une lourde charge sur l’appareil. Si possible, agrandir les gaines principales.

  • Transmission des bruits d’une pièce à l’autre

Il n’y a pas que les gaines qui peuvent transmettre les bruits d’une pièce à l’autre, les murs aussi, les portes et les interstices sous les portes transmettent les bruits d’une pièce à l’autre. Les silencieux diaphoniques permettront de réduire la transmission par les gaines, mais son impact sera limité si la plupart des bruits passent en fait sous la porte.

  • “Réfléchir avant d’agir”

Les appareils bon marché (plus de bruit causé par l’appareil même) et les installations bon marché (sans silencieux) peuvent s’avérer une source d’énormes frustrations par la suite.
 

Auteur: Andy Camps – Luchtwinkel.be – décembre 2011

Lisez aussi

Brochures pour ventilation

Plus d’info ?